The silly, the sassy, and the SERIOUS!

responsibility1Français ci-dessous

A deep but rewarding Sunday

Though we had a small group for all the activities today, the attendees were incredibly thougthful and full of insight. Each person contributed their own opinions to the workshops and made up for those who decided to enjoy the last bit of summer outside instead of at the ALCC.

At the Clothing Fetishes workshop, there were questions about “where to start?” when it relates to cross-dressing if you’re not particularly kinky or interested in going to a fetish or BDSM party, “when does an interest become and obsession?” (such as waist sinching in corsets), and “how do outfits or lack of style define you in the BDSM community”?

During the Kidnapping Scenes workshop, we discussed some incredible new ideas about perhaps changing the name of these particular interests in Kink to take them away from the “clinical” or “real” act of an illegal activity. Such as “Adultnapping” or “Snatching” or say “Consentual Hostage Scenes.” Who knows? We also came up with dozens of different ways to “surprise” your consentual victim such as pretend chloroform, bag over the head, and more. The scenes are endless!

The highlight of the Sunday was the BDSM group. We had a tough topic to cover about murder related to BDSM, but the warning signs were far too easy to point out in this particular situation and neither of the participants were mentally healthy or sane. There was obvious problems from the start. First, if anyone says they have fantasties about MURDER, give them a card of any psychologis you know and tell them if they don’t visit someone that you will have to report them to the authorities.

This discussion lead us into a very important discussion about social responsibility in the kink community. If you see something that disturbs you are that you aren’t sure about , it’s okay to ask questions and even be concerned. Usually there is a Play/Dungeon monitor you can report to but if they don’t do anything or you feel worried, there is no reason not to tell the person causing you distress how you feel . They can react badly but a responsible BDSM’er should at the very least thank you for sharing your concern in case they either didn’t notice OR caused someone to feel disturbed, perhaps educate you on what they are doing and help you understand it’s what they’re doing, or excuse themself. If they get angry with you then at least you did what you felt was right. If someone you were observing later became injured or even died, you would have that on your conscience. This includes sexual fantasties being played out in public.

We all have the right and the responsiblity when we are playing.

Because of all the ego’s and easy “wrong” interpretations of people’s play, many folks do not feel comfortable to say ANYTHING. They are afraid of the repercussions or offending someone. In my personal opinion, if someone is offended because you were concerned about the person they were playing with, they are not an honorable or responsible member of the BDSM community and they should take time to reflect. Wrong or right, that person is simply showing concern. Of course, courtesy and senstitivity when approaching people is important as well.

Un dimanche profond mais enrichissant

Bien que nous avions un petit groupe pour toutes les activités d’aujourd’hui, les participants étaient incroyablement attentionné et plein de perspicacité.  Chaque personne a contribué leurs propres opinions sur les ateliers et ont compensé pour ceux qui ont décidé de profiter de la dernière partie de l’été à l’extérieur au lieu d’être au CCVA.

 

Lors de l’atelier de Fétiche de Vêtements, il y a eu des questions a propos de “comment commencer” en rapport avec le travestisme si vous n’êtes pas particulièrement kinky ou intéressé à aller à des soirées fétiches ou BDSM. “Quand un intérêt devient-il une obsession?” (tel que le serrage de taille dans un corset), et “comment les tenues ou le manque de style vous définissent dans la communauté BDSM »?

 

Pendant l’atelier Scènes de Kidnapping, nous avons discuté de nouvelles et incroyables idées à propos de peut-être changer le nom de ces intérêts Kink particuliers pour les éloigner du terme  “clinique” ou “vraie” d’une activité illégale.  Tel que “Adultnapping” ou “enlèvement” ou dire “
Scènes d’otages Consentents”  Qui sait?  Nous avons également élaboré des dizaines de façons différentes de “surprendre” votre victime consentante comme le faux chloroforme, le sac sur la tête, et plus encore. Les scènes sont infinies!

Le point culminant du dimanche était le groupe BDSM. Nous avons eu un sujet difficile à couvrir au sujet de meurtre liées au BDSM, mais les signes d’avertissement ont été beaucoup trop facile à remarquer dans cette situation particulière et aucun des participants étaient en bonne santé mentale ou sain d’esprit. Il y avait des problèmes évidents dès le début. Tout d’abord, si quelqu’un dit qu’ils ont des Fantasmes de meurtre, donner leur une carte d’un psychologue que vous connaissez et dites-leur que si elles ne visitent pas quelqu’un que vous aurez à les signaler aux autorités.

Cette discussion nous conduit dans un débat très important sur la responsabilité sociale dans la communauté fétichiste. Si vous voyez quelque chose qui vous dérange, que vous êtes n’êtes pas sûr, il est normal de se poser des questions et même être concerné. Habituellement, il y’a un Moniteur de Jeu/Donjon à qui vous pouvez le signaler et si il ne fait rien ou si vous vous sentez inquiet, il n’y a aucune raison de ne pas dire comment vous vous sentez à la personne qui vous cause cette détresse. Ils peuvent mal réagir, mais un joueur BDSM responsable devrait à tout le moins, vous remercier d’avoir partagé vos préoccupations au cas où ils ne se serait pas aperçu qu’il sont la cause de perturbation, peut-être vous renseigner et vous aider à comprendre ce qu’ils font, ou s’excuser au près de vous. Si ils se fâchent contre vous, alors au moins vous avez fait ce que vous pensez être juste. Si quelqu’un vous observez devient blessés ou même mort plus tard, vous auriez ça sur votre conscience. Cela comprend les Fantasmes sexuels joués en public.

Nous avons tous le droit et la responsabilité quand nous jouons.

Parce que de tous les ego et les «mauvaises» interprétations faciles du jeu des gens, beaucoup de gens ne se sentent pas à l’aise de dire quelque chose. Ils ont peur des répercussions ou d’offenser quelqu’un. Selon mon opinion personnelle, si quelqu’un est offensé parce que vous étiez préoccupé par la personne qu’ils jouaient avec, ils ne sont pas honorables ou responsables dans la communauté BDSM et ils devraient prendre le temps de réfléchir. Tort ou raison, cette personne montre simplement de la préoccupation. Bien sûr, la courtoisie et sensibilité lorsque vous approchez les gens est aussi importante.

Posted on September 27, 2015, in Groups / Groupes. Bookmark the permalink. Leave a comment.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: